Peu connaissent Hervé Dégonon. Pourtant, ce guide des Hautes-Alpes est un des skieurs de pente raide les plus actifs du pays. Rien que sur la saison 2016-2017, il est l’auteur de 34 nouveaux itinéraires dans le massif des Ecrins. Passage en revue.

Comme toujours, il faut être prudent lorsqu’on parle d’ouverture en ski de pente raide. Impossible de savoir avec certitude si ce sont des premières. Quoiqu’il en soit, il s’agit ici de premières descentes répertoriées.

Hervé Dégonon connait par coeur le massif des Ecrins et tous ses recoins. A chaque saison, il y ouvre son lot de nouvelles descentes. Sa spécialité, des lignes novatrices dans des faces peu fréquentées. On pense notamment à son ouverture de la face nord du Pic Sans Nom et de la face nord de l’Ailefroide, ou encore sa descente à skis de la goulotte Berhault en face est du Pelvoux, qui en avait fait halluciner quelques-uns. Pour skier des voies d’alpi en TD, Hervé Dégonon utilise parfois des ski bi-spatulés de 130cm. Plus pratique pour tourner sur place et passer des étroitures.

Souvent, ses aventures l’emmènent dans des itinéraires délicats et exposés, avec des désescalades ou rappels obligatoires : le terme « ski-alpinisme » prend ici tout son sens. Beaucoup de skieurs préfèrent les pentes larges et ininterrompues, et ne voudront pas se lancer dans ces itinéraires à la dimension très alpine. Mais quoiqu’il en soit, il faut reconnaître qu’Hervé Dégonon est un maître en son style.

Du 10 décembre 2016 au 25 mai 2017 il a signé 34 nouvelles descentes, dont voici cinq morceaux choisis :

• Pelvoux, Pointe Puiseux, 3943m, les Rochers Rouges, « Rouge Sang » (5.1 E2)

Le 17 mars, Hervé Dégonon ouvre une voie en face sud du Pelvoux. Elle comprend un rappel de 15m, un rappel de 20m et rappel de 25m, pour un total de 800m de descente. « Seulement » 5.1 E2 mais méfiance, la voie des Rochers Rouges juste à côté est habituellement donnée pour 5.4 E4.

• Pelvoux, Pointe Durand, 3932m, « Goulotte 1981, par les pentes de neige » (5.4 E4)

Le 20 mai dernier, il retourne au Pelvoux, cette fois pour ouvrir une directe en face nord-ouest, à côté de la pente centrale. La descente comprend trois courtes désescalades et un rappel facultatif de 15m. Le tracé de gauche correspond au « Jardin d’Eden » ouvert cinq jours plus tard sur le Triangle de la Momie (5.4 E4).

• Pic du Glacier d’Arsine, 3364m, « Merci pour ce moment » (5.2 E3)

Ce réservoir à pentes raides du Glacier d’Arsine délivre encore une nouvelle ligne. Le 17 mai dernier, Hervé Dégonon a réalisé cette descente de 564m, avec deux rappels de 5 et 15m. Le nom de la voie ne fait pas référence à François Hollande mais plutôt aux corniches qui ont su rester clémentes envers Hervé. La cotation a été établie pour la partie sous les corniches.

• Pics du Casset, pointe 3057m, « Le Labyrinthe de Minos » (5.2 E3)

Le 16 avril, il a déniché cette ligne tortueuse et engagée (un vrai labyrinthe en effet) en face nord des Pics du Casset. Les 817m de descente sont ponctués de trois désescalades de 5, 15 et 50m, ainsi que d’un rappel facultatif de 5m.

• Triangle des Agneaux, 3320m, « Dessine-moi un mouton » et « Les moutons de Panurge » (5.2 E3)

Le 9 mai, il ouvre ces deux nouvelles voies parallèles en face nord-ouest du Triangle des Agneaux. Des descentes qui pourraient profiter de la fréquentation du couloir Piaget voisin pour attirer quelques futurs visiteurs.

Voici les tracés de ses autres réalisations 2016-2017 :

Liste complète :

  • 10/12/2016, Crête de Malamort, Pointe 3179m, face NE par le glacier de l’Amirée Bruyère, 40m de désescalade pour sortir la barre au pied de la face, 1079m, 4.3 / E2
  • 12/12/2016, Crête de l’Amirée Bruyère, 2935m, face N, par la crête de l’Amirée Bruyère arrivée Les Bruyères, 1035m, 4.3 / E2
  • 14/12/2016, Crête de l’Amirée Bruyère, 2935m, face NW, par le « Couloir de la baronne », 40m de désescalade pour sortir la barre au pied de la face, 835m,  5.1 / E3
  • 16/12/2016, Crête de Malamort, 2940m, face NW, par le « Couloir du glacier », 5m de désescalade dans la partie supérieure et  40m de désescalade pour sortir la barre au pied de la face, 840m, 4.3 / E2
  • 9/1/2017, Pointe du Queyre, 3264m, face E, 5m de désescalade, 25m de rappel, 10m de désescalade, 614m, 5.3 / E4
  • 25/1/2017, Pointe de l’Aiglière, 3307m, arête NO et couloir N par la Crête du Vachioux et le Ravin de la Verdure, 6 petites désescalades, 1707m, 4.3 / E2
  • 29/1/2017, Tête de la Canonnière, 3219m, « La grosse Bertha », face NNO, 3 rappels 25m, 30m et 60m au Palais des glaces, 1319m, 5.3 / E3
  • 18/2/2017, Brèche inférieure du Casset, 2698m, Petit sillon, 3 désescalades, 1 rappel de 30m, 450m, 5.1 / E3
  • 27/2/2017, Pics du Casset, brèche 3100m, « Chez Finette », goulotte NW depuis le couloir Davin, 2 désescalades 5m & 20m, 700m, 5.3 / E2
  • 13/3/2017, Bec de l’Homme sommet E, 3439m, « Les fils de l’Homme », face SE, 2 micro déchaussages, 540m, 4.3 / E2
  • 15/3/2017, Arête de la Palun, pointe 3354m, « Palun express »,face SE, 3 désescalades 7m, 1m et la goulotte de départ , 550m, 4.3 / E2
  • 17/3/2017, Pointe Puiseux, 3943m, les Rochers Rouges, « Rouge sang », face S, 1 rappel de 15m, 1 rappel de 20m, 1 rappel de 25m, 800m, 5.1 / E2
  • 19/3/2017, Pic du Rif,  3478m, « La Camorra », face N, 700m, 4.3 / E2
  • 21/3/2017, Pointe E du Riou Blanc, 3404m, « Mister Renard », face N, 1 rappel de 20m, 1 rappel de 15m (évitable les 2), 800m, 4.3 / E3
  • 28/3/2017, Col de la Bête, 2970m, « La belle et la bête », couloir N, 1 rappel de 18m, 1 rappel de 50m, 1 désescalade 8m, 600m, 5.1 / E3
  • 7/4/2017, Roche Emile Pic, 3586m, face O, 1106m, 5.1 / E3
  • 9/4/2017, Roche Emile Pic, 3586m, « Couloir de la Roche Déserte », face NO, 1 rappel de 30m, 1186m, 5.1 / E3
  • 11/4/2017, Tête de la Canonnière, 3219m, « Un Canon de Beauté », face NE, 2 rappels de 55m et 30m, 1419m, 5.2 / E3
  • 12/4/2017, Tête de Soulaure (épaule), 3200m, « Couloir de la tour », face N, 1 désescalade 6m, 1 rappel de 60m au Palais des glaces, 1300m, 5.2 / E3
  • 16/4/2017, Pics du Casset, pointe 3057m, « Le Labyrinthe de Minos », face N, 3 désescalades 5m, 15m, 50m, 1 rappel de 5m (facultatif), 1 désescalade 30m, 817m, 5.2 / E3
  • 17/4/2017, Pics du Casset, brèche 3100m, « Home sweet home », face N, 2 rappels de 40m et 50m pour sortir de la goulotte, 700m, 5.3 / E3 pour la partie sommitale
  • 19/4/2017, Tour Pointue, 3242m, « La Montagne, c’est pointu », face N, 2 rappels de 30m et 25m pour sortir de la goulotte (facultatif), 882m, 5.3 / E3 pour la partie sommitale
  • 22/4/2017, Col du Casset, 3265m, rive droite du glacier du Casset, 600m, 4.2 / E2
  • 24/4/2017, Pic du Rif, 3478m, crête des Grangettes, « Goulotte Fantomas », entrée rappel de 15m puis, sur les relais en place 40m, 20m, 45m et 15m, 878m, 5.3 / E4
  • 7/5/2017, Pic du Dragon, 3229m, en traversée d’Est en Ouest, descente par les arêtes NO et O, 929m, 4.2 / E2
  • 9/5/2017, Triangle des Agneaux, 3320m, « Les moutons de Panurge », face NO, 500m, 5.2 / E3
  • 9/5/2017, Triangle des Agneaux, 3320m, « Dessine-moi un mouton », face NO, 500m, 5.2 / E3
  • 10/5/2017, Pics du Réou d’Arsine, 3120m, « Bonnie », face N, 1 rappel de 20m, 320m, 5.2 / E3 pour la partie sommitale
  • 10/5/2017, Pics du Réou d’Arsine, 3120m, « Clyde », face NO, à l’entrée 1 désescalade 5m, 2 rappels de 15m et 15m, 400m, 5.2 / E3
  • 13/5/2017, Pic de Dormillouse, 3410m, « Cosa Nostra », face N, 2 rappels de 15m et 15m , 600m, 5.1 / E2
  • 15/5/2017, Pic du Rif, 3478m, « COP21 », face N, 5m de désescalade en crampons sur la glace…, 828m, 5.2 / E4 pour la partie sous le sérac!
  • 17/5/2017, Pic du Glacier d’Arsine, 3364m, face NE, « Merci pour ce moment » (en parlant aux corniches!), 2 rappels de 5m et 15m, 564m, 5.2 / E3 pour la partie sous les corniches
  • 20/5/2017, Pointe Durand, 3932m, « Goulotte 1981, par les pentes de neige », face NO, 3 courtes désescalades, 1 rappel de 15m (facultatif), 1032m, 5.4 / E4
  • 25/5/2017, Triangle de la Momie, « Le jardin d’Éden « , face O, 2 courtes désescalades, 835m, 5.4 / E4

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here