Les 15 et 16 Octobre derniers, trois Népalais ont réalisé la descente à ski du Manaslu (8163m) depuis le camp III (approx. 7500m), établissant au passage un record d’altitude pour les skieurs de ce pays. C’est l’occasion de faire un état des lieux sur la très jeune pratique du ski de randonnée dans le pays le plus montagneux au monde.

Mingma David Sherpa, Tashi Sherpa et Krishna Thapa Magar sont rentrés à Katmandou après 35 jours d’expédition. Chausser les skis à 7500m, c’est un record pour des skieurs du Népal. Magar, leader de l’expédition, a déclaré au Himalayan Times : “Il s’agit de la descente à ski la plus haute et la plus aventureuse réalisée par la jeunesse népalaise”. Une réalisation d’autant plus marquante si on considère que seulement quelques années en arrière, personne ne savait skier dans le pays.

manaslu ski descent camp 3
Tracé approximatif de la descente à ski d’Octobre 2016 par la voie normale – Par Wang Lama Humla CC BY-SA 4.0, avec penteraide.com
ski manaslu himalaya
Progression nocture sur le Manaslu – ©Himalayan Ski Trek

L’objectif de cette expédition n’était pas seulement de skier les pentes du huitième sommet du monde, mais surtout de promouvoir la pratique du ski de randonnée au Népal. Cette promotion, ils la réalisent à travers l’organisation à but non lucratif Himalayan Ski Trek, qu’ils ont formée avec le guide UIAGM britannique Jamie Neil. Sur place, ils ont fait découvrir le ski à plusieurs Népalais membres d’expéditions, qui ont pu chausser des skis pour la première fois, et ce à 5800m.

Manaslu Nepal ski base camp
Au camp de base du Manaslu – ©Himalayan Ski Trek

L’organisation s’occupe par ailleurs de mettre en place un festival annuel du ski de randonnée, qui aura lieu cette année à 4400m dans la vallée du Langtang, du 18 au 30 Décembre. Lors de cet évènement gratuit, ils mettront à disposition du matériel de ski de randonnée pour ceux qui veulent s’initier.

D’après Mingma David Sherpa, le côté ludique du ski pourrait être un vecteur de promotion du tourisme au Népal. Un tourisme vital pour le pays, qui se redresse après avoir été ravagé par de terribles séismes en avril-mai 2015.

ski de randonnée népal himalaya
A la découverte du ski de randonnée au Népal – ©Himalayan Ski Trek

Le Népal est actuellement encore très éloigné de la culture du ski. Aucune station, aucune infrastructure, aucun matériel et – jusqu’à récemment – aucune transmission de la part des pays alpins. Mis à part quelques expéditions de haute-altitude, ou des déposes en hélicoptères pour touristes fortunés, la pratique reste anecdotique. Pourtant les initiatives telles que Himalayan Ski Trek fleurissent, et nous sommes peut-être à l’aube d’un boom du ski de randonnée au Népal.

La fondation Ski and Snowboarding Nepal se donne elle aussi pour mission de faire connaître le ski de randonnée. Dans le cadre du festival de l’Himalayan Ski Trek, ils vont organiser la première course de ski-alpinisme du Népal, avec un parcours individuel et une vertical race.

Un de leurs axes principaux est la formation des guides de haute-montagne népalais. En Septembre dernier, ce sont les guides du Daulaghiri qui ont bénéficié de cours de ski. Une autre formation est prévue en Février 2017. Parallèlement, Ski and Snowboarding Nepal a créé l’année dernière la première école de ski du pays. Utsav Pathak, étudiant dans le tourisme à l’initiative du projet, explique : “Nous avons beaucoup de neige au Népal. Via internet et la TV, nous voyons ce qui se fait dans d’autres pays, et nous nous demandons : pourquoi ne ferions-nous pas les mêmes choses ici ?”.

C’est ainsi qu’avec un allemand nommé Julius Seidenader ils ont lancé ce projet dans la vallée du Rolwaling, dans l’est du Népal. Dans ce coin reculé et peu peuplé, 30 jeunes népalais et népalaises ont été formés aux rudiments du ski de randonnée et du snowboard.

Nepal ski and snowboarding school
La première promotion des jeunes skieurs népalais de l’école de ski – ©Ski and Snowboarding Nepal

Ce projet s’est trouvé concrétisé lorsqu’en Septembre 2016, ces 30 jeunes de l’école de ski du Rolwaling ont gravi et skié le Mera Peak (6476m).

Ces initiatives sont à rapprocher de celle de l’icône du freeski Glen Plake à la légendaire crête iroquoise et de Paul-Matthieu Fritsch, guide français et ingénieur chez Dynafit. Pendant quatre jours à l’automne 2015, les deux ont formé six guides népalais au ski de randonnée. L’apprentissage a eu lieu à 5300m d’altitude, sur les flancs du Chulu Far East dans le massif des Annapurnas. Tout le matériel leur a été fourni par des équipementiers européens, et avec entre autres le soutien du Comité Olympique Népalais. La maîtrise du ski de randonnée est en effet indispensable pour devenir guide UIAGM. Sans ce diplôme, les guides népalais ne peuvent pas exercer leur métier dans le monde entier. Mais après cette formation courte et intensive, les six guides, âgés entre 21 et 31 ans, sont tous repartis avec une certaine autonomie dans cette nouvelle pratique et avec leur équipement.

Dans ce pays à l’inépuisable potentiel, la pratique du ski de randonnée n’en est qu’à des balbutiements. Mais ces différentes initiatives locales, encouragées par les réalisations des skieurs nationaux comme cette récente descente du Manaslu, tracent un vrai avenir pour le développement de ce sport au coeur de l’Himalaya.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here