Sylvain Saudan, pionnier du ski extrême, a accumulé les premières de 1967 à 1982, notamment dans le massif du Mont Blanc. En février 1974, il était invité sur le plateau de l’émission Chronique montagne de la chaine suisse RTS, pour commenter quelques images de ses descentes.

 

Le style de l’époque est à la rhétorique de « l’exploit », peut-être un peu désuète aujourd’hui. Tout comme le virage « essuie-glace », très court avec des skis étroits de deux mètres. Mais bien que les descentes de Sylvain Saudan soient pour certaines reprises par de nombreux amateurs de nos jours, à l’époque il jouit d’un statut d’aventurier de l’extrême, en témoigne le succès de ses conférences et de ses films à travers le monde.

La vidéo présente également de surprenantes images de son entrainement estival, à ski dans des éboulis.

Ses principales premières :

  • 23 septembre 1967 : Aiguille de Blaitière, couloir Spencer
  • 10 juin 1968 : Aiguille Verte, couloir Whymper
  • 17 octobre 1968 : Mont Blanc du Tacul, couloir Gervasutti
  • 10 juin 1969 : Mont Rose, couloir Marinelli (dépose en avion)
  • 6 octobre 1969 : Aiguille de Bionnassay, face nord
  • 9 mars 1970 : Eiger, face nord-ouest (dépose en hélicoptère)
  • 11 avril 1971 : Grandes Jorasses, face sud (dépose en hélicoptère)
  • 9-10 juin 1972 : Denali, face sud-ouest
  • 24 juin 1973 : Mont Blanc, face sud-ouest (dépose en hélicoptère)
  • 27-28 juillet 1982 : Gasherbrum I, première descente intégrale d’un 8000m

Les déposes motorisées feraient jaser aujourd’hui. Mais autre époque, autres moyens… Il n’en reste pas moins que nous devons au « skieur de l’impossible » quelques défrichages d’itinéraires qui sont aujourd’hui des grandes classiques de pente raide.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here