Le 19 mai 2018, Sébastien Ibanez, Léo Ledru et Paul Chocquet ont descendu la pente centrale du Pelvoux (5.4 E4), via un parcours pour le moins original.

Après leur réalisation en face est de la Blanche de Peuterey, les trois skieurs ont saisi le bon créneau pour une virée au Glacier Noir, dans les Ecrins. Ils ont commencé par gravir le col du Pelvoux, un raide couloir de 700 mètres occupé par un glacier tourmenté, dont ils ont skié les deux branches de sortie, chacune en aller-retour. Pour le col ouest, ils ont trouvé une variante en rive gauche leur permettant d’éviter le bombé glaciaire.

col ouest du pelvoux ski
Dans la variante du col ouest – ©PPP’s Crou

Après cet échauffement, ils gagnent le sommet du Pelvoux via le couloir Mettrier, pour attaquer à vue la descente de la pente centrale, gros morceau de ski de pente raide du massif, alors que le mauvais temps se joint à la partie.

pelvoux couloir mettrier alpinisme
Ascension du couloir Mettrier – ©PPP’s Crou

En bas de la pente centrale, ils suivent l’arête de la Momie afin d’éviter les rappels de la goulotte, qui est habituellement empruntée pour accéder à cet itinéraire.

Sébastien Ibanez raconte : “A force d’empiler les variantes et options, on ne savait plus s’il fallait chausser les skis ou les crampons, descendre ou monter. Le plan initial était juste d’aller skier cette mythique pente centrale, sans se compliquer la vie, mais les très bonnes conditions dans le secteur nous ont déchaînés… Le col Est tout en poudre, le col Ouest avec un cheminement très raide et improbable en rive gauche du glacier, dans les dalles, la pente centrale poudreuse profonde dans la partie supérieure, avec un crochet à droite pour éviter une zone de glace. En bonus, 20 minutes de giboulées bien dodues au moment où l’on commence à skier la centrale…”

pente centrale pelvoux ski
Dans la pente centrale du Pelvoux – ©PPP’s Crou

La pente centrale du Pelvoux avait été faite pour la première fois à vue via le col est et le couloir Mettrier, par Benjamin Védrines, en solitaire, le 2 juin 2013.

Une nouvelle journée bien remplie pour Sébastien, Léo et Paul !

4 Commentaires

  1. Une erreur dans la paternité de la pente centrale / IL s’agit d’hervé dégonon en juin 2008, puis par Michel Canac et Alain Auclair en 2013 suivis par Benjamin Védrine quelques jours après.
    Super ton site merci
    Sylvain

    • Salut Sylvain, en effet H. Dégonon est le premier à l’avoir skiée (si on ne compte pas la descente de P. Tardivel qui avait du faire la traversée en crampons), là nous voulions dire que B. Védrines est le premier à avoir parcouru l’itinéraire en question, à savoir la descente à vue après l’ascension du col Est. C’est vrai que la phrase peut porter à confusion. Bon ski à toi et à bientôt

  2. Salut tout le monde, je ne sais pas si Hervé a remonté l’itinéraire ou s’il l’a fait à vue, toujours est-il qu’il mettait resté en tête que Sam Beaugey et Jérôme Ruby l’avaient faite en snow mais je ne suis absolument pas précis et plutôt incertain… Et Pierre Tardivel, de la même façon, l’a aussi peut-être faite à vu ? Je ne sais pas.. La première descente intégrale est à priori celle de Mich et Alain, sans déchaussages dans la traversée.

    A bientôt

  3. A noter que toutes les descentes de 2018 se sont faites par la variante de l’arête de la momie. Ce passage permet d’éviter la goulotte et de skier en intégral l’itinéraire.
    bon été à tous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here