Le 6 avril 2018, Sébastien de Sainte-Marie a bouclé sa trilogie de l’hiver : l’ouverture de trois faces à ski dans la vallée d’Arosa (Grisons). Un projet conclu en solitaire au Tiejer Flue (2781m) pour la première descente de la face nord.

Cette ouverture fait suite à sa première descente de la face ouest du Schiesshorn (2605m), de la face nord du Chüpfenflue (2658m), deux sommets voisins d’Arosa.

“La face fait 550m avec une exposition maximum à tous les étages et une pente soutenue tout le long de la descente”, raconte Sébastien. “C’est technique, il y a deux rétrécissements qui demandent une petite prise de vitesse et arrêt. Tout le névé central se skie assez bien mais demande un bon sens de l’orientation pour ne pas descendre trop vite sur la grosse barre terminale. La rampe de sortie était en conditions exécrables, avec une neige regelée qui casse sous les skis une fois sur deux et part en blocs.

ski pente raide suisse arosa
Lors de la première tentative avec Adelin Favre – ©Sébastien de Saint-Marie

Sur le bas de la traversée j’ai désescaladé une petite partie en dalle et posé 10m de rappel. La rampe terminale prend les spindrifts de toute la face, ça la ponce énormément. Peut-être aurait-elle été plus évidente à skier en mars avec des températures un peu plus froides ? J’avais tenté cette face avec Michal Dzian et Adelin Favre, à ce moment la face nous paraissait un peu sèche et nous touchions les cailloux, mais la rampe semblait plus garnie. Après prise d’infos et discussions avec les acteurs locaux, tous me disent que personne n’a mis ses spatules là-dedans.

ski pente raide suisse arosa
Face nord du Tiejer Flue avec la rampe de sortie – ©Sébastien de Saint-Marie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here